Choisissez votre groupe et votre région !

Si vous ne donnez pas l'autorisation, nous ne pouvons pas enregistrer votre choix et vous ne pourrez pas voir le contenu le plus pertinent.

Je travaille pour la CP219 'Organismes de contrôle'

Choisir

La semaine du bonheur au travail : du 19 au 25 septembre 2022

travail faisable, le bonheur au travail

pouremployé, employeur
4 minutes temps de lecture
Des articles
pouremployé, employeur

Des recherches récentes montrent qu'il reste encore beaucoup à faire afin de veiller à ce que les employés se sentent bien au travail. La semaine du bonheur au travail (du 19 au 25 septembre) se veut donc une source d'inspiration et un catalyseur pour mettre le bonheur au travail à l'ordre du jour partout et encourager des initiatives concrètes.

Comment se présente notre bonheur au travail ?

Une étude internationale (State of the Global Workplace 2022 Report by Gallup) a recensé qu'en Belgique, seuls 11 % des employés se sentent pleinement engagés dans leur travail. Cela signifie que la grande majorité n'est pas motivée ou enthousiaste. 19 % sont même ‘actively disengaged’ ce qui signifie qu'ils ne sont pas seulement malheureux, mais qu'ils s’opposent consciemment ou inconsciemment à l'organisation et minent l'engagement des autres. 

Qu'en est-il de notre bien-être (mental) ?

Le bonheur au travail a naturellement le stress et le burn-out comme opposés. Ce n'est donc pas une coïncidence si nous constatons que le bonheur au travail diminue et que les taux de stress et de burn-out continuent d'augmenter. Selon l'UGent, pas moins de 8 employés sur 10 sont victimes de stress. Pour deux personnes sur trois, le stress s'est également prolongé pendant plus de trois mois. Securex et la KU Leuven ont calculé que près de 30 % des employés belges courent un risque (élevé) de burnout. Par rapport à la situation avant corona (2018-2019), le nombre d'employés présentant un risque sérieux d'épuisement professionnel a augmenté de 61 %. La majorité des plaintes pour burn-out s'explique par la charge émotionnelle, l'intensité du travail, la charge privée, l'insécurité de l'emploi et les conflits de rôles.

Signaux positifs

La note positive est que beaucoup de choses ont déjà été mises en route. Nous voyons de plus en plus d'initiatives autour du bien-être émerger au sein des organisations, le tabou du bien-être (mental) est abordé et le dialogue et les possibilités de flexibilité personnelle augmentent grâce à la révolution du travail à domicile.

D'un autre côté, il apparaît qu’il reste malheureusement encore beaucoup de travail à faire sur certains piliers clés du bonheur au travail :

Les recherches de l'AMS par exemple montrent qu'après deux ans de pandémies, 15% des employés ne se sentent pas liés à leurs collègues et 22% ne se sentent pas liés à l'organisation.

La relation entre managers et employés est un facteur très important dans la façon dont on se sent bien ou non dans sa peau. Souvent cette relation n'est pas aussi bonne que les employeurs aimeraient le croire. Selon Tempo Team, 1 employé sur 3 donne un mauvais rapport à son manager. Il y aurait, entre autres, trop de contrôle et pas assez d'encadrement. Une étude récente de StepStone a montré que pas moins de 74 % de tous les employés interrogés souhaiteraient avoir un autre manager. Les principales raisons citées tournent autour du style de management, du manque de confiance, du sentiment que tout le monde n'est pas traité de la même manière et que le manager ne mérite pas son poste. Certains employés estiment aussi ne pas avoir une bonne relation professionnelle avec leur chef.

Les organisations, les dirigeants et les employés sont donc confrontés à un défi de taille dans leur quête de plus de résilience, de bien-être, d'engagement, de participation et de motivation.

Le bonheur au travail comme solution

La solution ? Déployer les différents piliers du bonheur au travail au bon moment et de la bonne manière. Il existe encore de nombreuses possibilités d'améliorer les résultats en Belgique et de faire du bonheur au travail la chose la plus normale du monde.

C'est précisément pour cette raison que Tryangle Happiness & Well-being at work organise la Semaine du Bonheur au Travail. Une initiative internationale qui en est déjà à sa 5e édition.  Du 19 au 25 septembre 2022 chacun aura une excellente occasion de réfléchir à son bonheur au travail et/ou à la manière dont, en tant qu'organisation ou manager, nous traitons le bonheur de nos employés. Cette semaine thématique invite les entreprises et les particuliers à œuvrer activement pour le bonheur au travail, regroupe une série d'activités inspirantes et se veut un véritable catalyseur pour mettre le bonheur au travail à l'ordre du jour partout et encourager de nouvelles initiatives.

Toutes les informations sur la semaine du bonheur au travail, y compris un calendrier avec de nombreuses activités gratuites sont disponibles sur https://semainedubonheurautravail.be/.